Ma bulle secrète n°1

Quand les yeux ne peuvent plus voir

Quand les yeux ne peuvent plus voir par Madiris Clet

 

(Spéciale dédicace à celle qui m’a donné la vie)


Les formes s’estompent, les couleurs se diluent.
La raison et les sentiments se mélangent.
La vision des éléments n’est plus celle inculquée
Elle devient une épreuve à surmonter.

 

Les yeux ouverts ne voient plus.
Les yeux ouverts veulent continuer à contempler.
Les yeux ouverts pour pleurer
Non, les yeux ouverts pour espérer.

 

La beauté du réel devient la beauté de l’irrationnel,
La cruauté des vivants n’est que le reflet de celle du monde existant.
Ses yeux respirent de liberté,
Car son cœur n’aspire qu’à aimer l’humanité.

Elle ne voit plus l’hirondelle qui passe,

Elle ne voit plus les traits de l’enfant qui est le sien.
Mais elle sent le vent qui lui fait face
Et elle respire librement l’amour des siens.

 

La lumière du soleil lui fait naitre des éclairs dans la tête,
La pluie accélère sa peur d’être,
L’obscurité pour seule maitresse
Avec un cœur toujours plein d’allégresse

 

Les yeux ouverts pour aimer,
Les yeux ouverts pour nous apprendre à regarder,
Les yeux ouverts pour s’exprimer,
Oui, les yeux ouverts pour encore exister.

 

Madiris Clet

Quand les yeux ne peuvent plus voir par Madiris Clet
Contact