Ma bulle secrète n°1

Toile "La femme des lys" et texte "Elle déambule"

Elle déambule

 

Elle déambule dans les rues de Buenos Aires.
Elle regarde autour d'elle.
L'air qu'elle respire est chaud. Il lui brûle les entrailles.
Cette ville est colorée.
Elle la connait depuis sa naissance. Elle reconnait chaque recoin.
Elle marcha longtemps. Elle ne s'arrêta pas.
Elle avait hâte de le regarder.
Elle ne l'avait pas vu depuis tant de lunes.
Son visage était rayonnant.
Elle ne remarqua pas que le vent s'était levé.
Une goutte de sueur tomba sur le coin de ses lèvres.
Cette saveur était salée.

 

Madiris Clet


 

Toile "Maya" et texte "Quand j'entends les enfants rire"

Maya par Madiris Clet

Quand j'entends les enfants rire

 

Petit ourson, petit singe, petite peluche : tu me fais rire avec tes lunettes rondes argentées, avec tes boucles d’oreilles à boule à facette.
A quoi penses-tu ?
A rien, puisque tu es une peluche.
Alors je penserais pour toi.
Je ferais comme si tu étais vivant.
Pourquoi ? Parce que j’ai de l’imagination et que j’aimerai que tu me parles.

 

Lire la suite


 

Toile "Grandir" et texte "Les étoiles portent des chaussures"

Grandir par Madiris Clet

Les étoiles portent des chaussures

 

Une pluie d’étoiles vertes et jaunes avaient recouvert la toile de la jeune débutante.

Elles n’étaient pas tombées du ciel. C’est de sa main droite qu’elles avaient jailli, comme par magie.

 

Pourtant, dehors, il n’y avait pas une seule étoile dans la nuit noire. Mais où étaient-elles passées ? Peut-être étaient-elles parties en voyage ou peut-être faisaient-elles la grève ?

 

Elles manifestaient leur mécontentement. Pourquoi n’étaient-elles pas au rendez-vous ? 

Lire la suite


 

Toile "Le Chant d'amour" et le texte "Une ferveur ambiante dans un lieu emprunt d'histoires de village"

Le chant d'amour, sourd dingue par Madiris Clet

"Une ferveur ambiante dans un lieu emprunt d’histoires de village"

 

Un honneur d’y participer. Une joie palpable.

 

Cette toile a été réalisée à la foire de Daoulas en 2011 (plus tard dans la journée je me faisais piquer par une guêpe sur la lèvre !)

 

Des enfants dans tous les sens. Et cette si jolie petite fille, Rachelle qui a éclairé ma journée. Tout de blanc vêtue, elle s’est tenue près de moi toute la journée. Une si gentille petite fille, une future artiste. Sa douceur a rempli mon cœur de bonheur.


Quand mes enfants ne sont pas près de moi, d’autres viennent autour de moi. Dur, dur de partager sa maman avec d’autres ??? Dur, dur de partager ses enfants avec leur père, leurs grand-pères, leurs grand-mères, leurs tantes, leurs tontons, leurs copains, leurs copines ? Et moi, et moi ??????????


C’est ça ETRE MERE !


Partager ses poissons avec les autres, les laisser nager dans différents bocaux, s’assurer que leurs divers environnements leurs ouvriront la voie vers l’OCEAN.
Cette toile s’appelle le chant d’amour (quand il est mis dans un sens) ou sourd-dingue : un coq, dans lequel sommeille un petit dragon allongé sur le dos. Une petite princesse qui lui chante son amour. Il l’a tient sur sa pince de crabe. Elle porte un parachute rempli de mots, une longue jupe jaune. Sous sa tunique, se cache un petit sourire. Elle sort de son nuage gris pour aller vers les verts patûrages ….


Dans un autre sens, on dirait un totem, un oiseau, enfin un drôle de personnage un petit peu fantaisiste….


Enfin, je ne vais pas tout vous dire ….. et votre imaginaire à vous ? Je suis sure que vous aussi vous pouvez imaginer la suite de l’histoire ….

 

Madiris Clet


 

Toutes ces toiles sont aujourd'hui OFF AIR.

Une question ? Une demande de prix ? Contactez-nous, n'hésitez pas. 

Contact